webleads-tracker

Titre de maître restaurateur : Foire aux questions

Quelles sont les étapes de l’évaluation ?

L’évaluation pour l'obtention du titre de maître restaurateur  se déroule en 2 phases.

La première étape est un audit en tant que client mystère. L'auditeur se fait passer pour un consommateur : il réserve une table et déjeune dans l’établissement. L’objectif est d’évaluer les éléments portant sur les "relations clients".

A la fin du repas, il révèle son identité et réalise une évaluation des pratiques du restaurateur (contrôle des aménagements intérieurs et extérieurs, de la cuisine et audit documentaire notamment des factures).

A l'issue de l'audit, il remet un rapport avec d'éventuels constats. Le rapport est ensuite transmis à la

préfecture par le restaurateur. C'est la Préfecture qui attribue le titre de Maître Restaurateur par arrêté.

 

Qui est détenteur du titre de maître restaurateur ?

C’est le gérant du restaurant (personne morale) qui est détenteur du titre de maître restaurateur.

Dans le cadre de sa communication auprès de sa clientèle, le restaurateur pourra se prévaloir de l'obtention du titre et utiliser la plaque « maître-restaurateur ».

 

Quelle est la durée de validité du titre de maître restaurateur ?

Le titre de maître restaurateur  est délivré pour une durée de 4 ans, par le préfet du département du lieu de l'immatriculation au registre du commerce et des sociétés du principal établissement du candidat ou de l'entreprise qu'il dirige.

 

Qui peut prétendre au titre de maître restaurateur ?

Ce sont les restaurants privés dont le dirigeant justifie de l’une des conditions suivantes :

- Etre titulaire du Brevet Professionnel, du baccalauréat professionnel ou d’une certification de niveau IV ou supérieure ;

- Etre titulaire du CAP, du BEP ou d’une certification de même niveau (niveau V) ainsi que d’une expérience professionnelle de 5 ans en qualité de dirigeant d’une entreprise exploitant un fond de commerce de restauration ;

- Justifier en tant que dirigeant d’une entreprise exploitant un fond de commerce de restauration, d’une expérience professionnelle de 10 ans si le dirigeant n’est pas titulaire d’un diplôme ci-dessus ;

- Justifier au minimum d’une expérience professionnelle de 5 ans en qualité de dirigeant d’une entreprise exploitant un fond de commerce de restauration s’il n’est pas titulaire d’un diplôme ci-dessus + activité de l’établissement placé sous contrôle technique d’un cuisinier détenant un diplôme du métier de cuisinier et classé à un niveau V ou supérieur.

 

 

 Contactez Bureau Veritas Certification pour plus d'informations

 

Retour à la liste

BESOIN PRéCIS ?

Trouvez votre prestation
en un clic.

Obtenir un devis ou commander
en ligne

Ma sélection

Aucune prestation sélectionnée 0 € HT